20.7.08




AVERTISSEMENT

Vous trouverez plus bas la liste
des nombreuses personnalités
solidaires du dessinateur.

Nous recevons de plus en plus
de demandes de signataires voulant se joindre
à cette démarche.

Pour pouvoir accueillir
tout ces nouveaux venus, un site de pétition
est actuellement en ligne sur internet.
Vous pouvez y déposer votre signature
en cliquant sur cette adresse:

http://www.soutenir-sine.org/


LE COMITE DE SOUTIEN A SINE








SINE : SA VIE, SON OEUVRE.

Le mardi 8 juillet, sur les ondes de RTL, Claude Askolovitch,
journaliste du Nouvel Observateur dénonçait
« un article antisémite dans un journal qui ne l'est pas ».
Claude Askolovitch faisait allusion à une chronique de Siné
dans Charlie Hebdo dont nous reproduisons le texte ici :

« Jean Sarkozy, digne fils de son paternel
et déjà conseiller général de l'UMP,
est sorti presque sous les applaudissements
de son procès en correctionnelle
pour délit de fuite en scooter.
Le Parquet a même demandé sa relaxe !
Il faut dire que le plaignant est arabe !
Ce n'est pas tout : il vient de déclarer
vouloir se convertir au judaïsme
avant d'épouser sa fiancée, juive,
et héritière des fondateurs de Darty.
Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! »

Menacé d'être traîné devant les tribunaux pour antisémitisme,
Philippe Val, directeur de publication de Charlie Hebdo,
a enjoint Siné de signer une lettre d'excuses
à Jean Sarkozy, écrite par la direction de Charlie.
Siné a refusé.
En conséquence, dans le numéro du 16 juillet,
Philippe Val demande à Siné de quitter le journal.

Dans l'émission de RTL, Alain-Gérard Slama journaliste au Figaro,
a appuyé les accusations de Claude Askolovitch
envers Siné en ces termes :
« Comme quoi il y a souvent des liens
entre la dénonciation de l’argent,
des riches, et puis l’antisémitisme »..

Où est l'antisémitisme dans le texte de Siné ?
Il y dénonce seulement, avec le ton fleuri
qui est sa marque de fabrique,
l'opportunisme du fils du Président de la République.
Philippe Val et la direction de Charlie Hebdo
se sont couchés devant Jean Sarkozy.
Grand bien leur fasse, leurs lecteurs apprécieront.
D'autres, continuent à la radio de faire des procès
en antisémitisme comme certains, naguère, en sorcellerie.

Nous connaissons bien Siné :
sa grande gueule, sa violence intellectuelle,
mais aussi sa générosité, son humour
et surtout sa maison ouverte à tous :
Juifs, Arabes, Français, Noirs, Auvergnats,
Bretons, pédés, communistes, (listes non exhaustive),
tous unis pour conchier autour d'un (ou plusieurs)
verre une société de plus en plus
bien pensante et moraliste.
Siné c'est ça.
Pas ce que peuvent déblatérer dans les médias
Philippe Val, Claude Askolovitch
et Alain-Gérard Slama.

C'est pourquoi nous lui apportons
notre soutien total et inconditionnel.
Siné n'est pas antisémite.
Siné n'aime pas les cons.
Siné est un anar.
Vive Siné !











Gilles Abel (professeur de philo) , Jacques Aboucaya (professeur de lettres) Marie-Christine Abouphele , Claude Adage (ancien éducateur), Éric Adoul (enseignant), Francis Adam, Jean-Luc Adde (photographe), Daniel Adoue (journaliste), Thierry Agon (informaticien), Bruno Aguilera (professeurs des écoles publiques), Jules Aimé (conseiller municipal, Poitiers), Charles Albert (ingénieur informatique), Fabien Albert (enseignant), Christophe Alemany (technicien télécom), Vincent Alès (enseignant), Christophe Alévêque (humoriste), Thomas Alexandre (agent de sécurité), François Alexandre (rentier capitaliste), Sandrine Allanic (professeur), Éric Allard (enseignant), Thibaut Allemand (pigiste), Julien Alles (chroniqueur de BD), association AlterCultures (Echanges culturels entre l'Amérique latine et l'Europe), Isabel Alric (infirmière), Boussad Amarouchene (ingénieur), Sébastien Amaudrut (libraire), Anne-Marie (ménages), Nicolas Ancellin (journaliste), Nicolas Andary (graphiste-illustrateur au chômage), Laurence Andrieu (artiste), Kim Andringa, Simon Anheim (journaliste), Fabien Anselme (technicien vidéo), António Antunes (dessinateur de presse), Jean-Marie Apostolidès (écrivain), Laurent Appel (journaliste), Cédric Appietto (comédien), François Anquez (doctorant en physique), Viviane Aquilli (productrice), Diego Aranega (dessinateur), Pierre-Henri Ardonceau (membre de l'Académie du jazz), Camille Arnaud (étudiante), Margot Arnaud (journaliste pigiste), Philippe Arnaud (informaticien), Sakina Arnaud (travail en crèche)Claude Arnould (informaticien), Fernando Arrabal (artiste), Arthur (journaliste), Claude Attia (comédien, musicien), François Audemar (dessinateur), Christophe Audurand (critique de cinéma), Nicolas Aupetit (psychologue clinicien) Aurel (dessinateur) , Marianne Ausseil (étudiante), Didier Aussourd (enseignant), Pierre Autin-Grenier (écrivain), Daniel Auvillain (artisan de l’image), Nadia Ayad (enseignante), Claire Aymes (citoyenne), Olivier Azam (réalisateur), Philippe Azoulay (clown, peintre), Azzouz (informaticien), Babet (musicien), Jean Bachèlerie (cadre bancaire), Olivier Bachini (chauffeur), Jean-Louis Bacqué (gynécologue retraité), Pauline Badie (assistante de production), Bado (caricaturiste), Céline Bagréaux (professeur), Normand Baillargeon Alexandre Bailly (bibliothécaire-documentaliste), Michèle Baermann,Malik Bahri (technicien informatique), Touta Bakouche (technicienne de surface), Raphaël Baldos (journaliste), Jacques Balmont (imprimeur-journaliste retraité), Michèle Ballon (institutrice), Pierre Bancel (journaliste), Julien Barbat (enseignant), Barbe (dessinateur), Michel Barbier (orthophoniste), Julien Bardinet (éducateur), Mickael Bardy (ingénieur), Mario Barjona (journaliste et artiste peintre), Rudi Barnet (consultant audiovisuel), Nicolas Barnoud (ingénieur, délégué syndical), Michel Barone (rédacteur en chef Polar & Crimes) Bernard Barrault (éditeur), Barros (dessinateur), André Barroso (cartooniste) ,Yvon Barthe (retraité), Anne-Marie Barthélémy, Marc Bastian (journaliste), Jean-Pierre Bastid (écrivain), Philippe Baudart (retraité), Baudoin (auteur de BD), Philippe Baudoin (musicien, enseignant), Patrice Bauduinet (réalisateur, producteur), Arnaud Baumann (photographe), Giorgio Basile (informaticien), Catherine Beaunez (dessinatrice et auteure), Thomas Beckerr (enseignant), Baujard (agriculteur), Alexis Beauclair (dessinateur), Thomas Becker (enseignant), Guy Bedos (artiste), Noémie Bedrede (médiatrice culturelle), Yves Belaubre (journaliste), Jef Benech’ (artiste), Stéphanie Benedicto, Ted Benoit (dessinateur), Michel Bénier (peintre, dessinateur), Daniel Bensaïd (chargé de cours en philosophie à l’université de Paris VIII), Jean-Christophe Berche (éducateur), Francis Berg (artisan à la retraite), Cédric Berger (musicien), Grégory Bériet (doctorant), Jean-Jacques Bernard (président du Syndicat de la critique de cinéma), Erwan Bernier (étudiant), Pascal Bernier (artiste), Bruno Berrette (infirmier hospitalier), Jacky Berroyer (auteur, comédien) Berth (dessinateur), J.-M. Bertin (chirurgien-dentiste), Emilie Bertrand (enseignante), Olivier Besancenot (LCR), Danielle Betzy (fonctionnaire), Frédéric Bézian (auteur de BD), Manuelle Bidaud (documentaliste), Christophe Bier (auteur, éditeur, comédien), Alain Bihel (journaliste), Marc Bihan (directeur du journal satirique Furax), Roger Binaux (enseignant à la retraite), Philippe Biraben (documentaliste), Jean Biret-Chaussat (journaliste), Jean-Jacques Birgé (compositeur de musique), Hervé Birolini (musicien), Jacques Bisceglia (journaliste de jazz et de BD), Biz (dessinateur) , Simone Bitton (cinéaste), Laurent Bizeul (étudiant en éducation spécialisée), Mireille Blachon, Nicolas Blanc (agent Gaz de France), Stéphane Blanquet (dessinateur), David Blatter (ingénieur), Cyril Blaya (agent de sécurité), Nicole Blondeaux (veuve de Gébé), Daniel Bochet (professeur), Élouan Bochet (étudiant), Christophe Bodard (caricaturiste), Jean-Michel Bohrer (libraire), Frédéric Boilet (auteur de bandes dessinées), Jean-Marc Boiton (chargé d’assistance), Jacques Boivin (journaliste), Blex Bolex (dessinateur), Gilles Bollon (graphiste), Ethel Bolzoni, Sébastien Bonetti (journaliste), Bonil (dessinateur politique), Benjamin Bonnefoy (doctorant en sciences de la Terre), Loïc Bonnesset (sans profession, handicapé), Jacques Bonnet (retraité), Jean-Pierre Bonnet (gérant de société), Olivier Bonnet (journaliste), Jean-Pierre Bonnet (gérant de société), Jérôme Bonnetin (documentaliste), Georges Bontemps (enseignant), Bérangère Bonvoisin (comédienne), Philipe Bordier (réalisateur), Fred Boot (auteur de bandes dessinées), Fabrice Bosa (éducateur), Maxime Botella (employé d’assurances), Zoubir Bouarnane (ingénieur), Martine Boucher (infirmière), Thierry Bouchet (bibliothécaire à la BnF), Farid Boudjellal (auteur de BD), Jean-Michel Bouge (syndicaliste), Michel Boujut (Journaliste) Serge Bouillon, Marie-Laure Boulanger (professeur), Martin Boissau (ingénieur du son cinéma), Jacques-Marie Bourget (journaliste), Jérôme Bourgis (chargé de mission), Ludovic Bourgeois (journaliste), Bernard Bouton (dessinateur, FECO-France), Fatma Bouvet de la Maisonneuve (médecin psychiatre), Jean-Pierre Bouyxou (écrivain, cinéaste), Bouzard (dessinateur), Romain Bouzigues (dessinateur), Bernard Bouzon (ingénieur retraité), Frédéric Boyer, Jean-Pierre Boyer (fonctionnaire), Edouard Boyer (artiste), Esther-Hélène Braekman (infirmière psy en retraite), Stéphane Brasca (journaliste), Rony Brauman (professeur à Sciences Po, ancien président de Médecins sans frontières), Adrien Brault (étudiant pauvre), Samuel Bréan (traducteur), Nicole Brenez (maître de conférence à la Sorbonne), Cécile Breyton (chargée de recherche), Vincent Briffaut (technico-commercial dans la cosmétique), Jean-Michel Brisson (chef opérateur, graphiste), Fernando Bronchal (travailleur social, plasticien), Pierrette Broodthaers (pensionnée), Didier Broust (employé de banque), Nelly Broust (employée de banque), Virginie Brun (graphiste), Fred Brunot (sans emploi), Barbara Bruner (chercheuse CNRS retraitée), Jan Bruner (professeur retraité), Gaël Brustier, Laurent Bruzy (musicien / ingénieur du son), Jean-Marie Buchet (cinéaste), Jan Bucquoy (artiste, réalisateur), Lalie Buhler-Compagne (chargée de communication), Brito (dessinateur), Angèle Brunellière (étudiante doctorante), Olivier Brusset (journaliste), Pierre-Emmanuel Burg (géographe), Charles Burns (dessinateur), Laurent Buscaglia (barde), Caroline Busson (fonction publique)Florian Cabaj (informaticien), Max Cabanes (dessinateur), Marie-France Cadiou-Sanche (professeur), Vera Caïs (cinéaste), Christiane Caitucoli (professeur d'histoire-géographie), Claude Calmesnil (professeur retraité), Laurent Calvignac (graphiste), Mirelle Cambau (peintre), Michel Cambon (dessinateur), Alessio Capponi (étudiant), Carali (dessinateur), Gérard Caramaro (cofondateur de Radio-Libertaire), Yann Carbonnet Grey (graphiste, musicien), Caritte (dessinateur), Philippe Carle (directeur de la rédaction à Jazz Magazine, producteur à France Musique), Pierre Carles (réalisateur), Vincent Caronnet (graphiste), Pascal Carrié (enseignant), Marie-Pierre Carrier (fonctionnaire), Claude Carrière (journaliste), Valérie Casalta (profession inclassable), Serge Casassus (conseil en organisation gestion des ressources humaines), Jean-Claude Cassiet (retraité vigilant), Marcel Cassoudebat (retraité de l'enseignement), Olivier Castan (dessinateur de presse), Rémi Caussé (musicien), Martial Cavatz (étudiant master 2), Captain Cavern (dessinateur), Denis Cazajeux (ingénieur du son), Florence Cazanave, Marilyne Cellammare (designer), Julien Cendres (écrivain pédé), Angélique Césano (coloriste de BD), Thierry Chaigneau (altermondialiste libertaire), Tristan Challe (graphiste), Éric Chambenoit, Thomas Champigny (étudiant ingénieur), Benoit Chanal (chômeur), Luc Chapon (informaticien), Alexandre Charlot (scénariste), Jean-Christophe Charron (éditeur), Hélène Charron-Ginollin (sans profession), Éric Chassereau, Nathalie Chassereau (professeur des écoles), Anne Chaudron (styliste), Claude Chaumeil (militante associative), Jacques Chaupin (retraité et citoyen), Jean-Yves Chauveau (formateur), Geneviève Chauvenet (informaticienne), Stéphane Chavanas (chercheur), Christophe Chavdia (chercheur), André Chenet (poète), Damien Chenu (étudiant), Guillaume Chérel (écrivain, journaliste), Gilles Chertier (traducteur), Julien Cheval (ingénieur) , Coralie Chevallier (doctorante en sciences cognitives), Vincent Cheynet (rédacteur en chef de La Décroissance), Françoise Chiesa (enseignante), Chimulus (dessinateur), Lionel Chiuch (journaliste), Denis Chollet (journaliste), Laurent Chollet (éditeur), Cate Cisinski (peintre, art-thérapeute), Arnaud Clappier (gérant d’un cinéma), Martine et Gérard Clavel (journalistes), Christine Clavurier, Patrice Cleisz (professeur d’éco-gestion), Luc Clémentin (metteur en scène), André Clergeat (historien du jazz), Romain Clergeat (journaliste), Tristane Cleyrergue (chargée d’analyse), Irène Cloarec-Guermeur (intervenante sociale), Sébastien Clos (webmaster), Anthony Closa (serveur), Dominique Cochain (avocat), Michaël Cohen (graphiste), Cécile Colladant (directrice administrative), Sylvain Collette (éditeur), Hélène Collon (traductrice littéraire), Laurent Colonniers (dessinateur), Jean-Louis Comolli (cinéaste), Gabriel Condé (étudiant), Raphaël Confiant (écrivain), Claude Confortes (auteur, metteur en scène), Enora Conan (consultante), François de Coninck (éditeur), Odile Conseil (rédactrice en chef adjointe de Courrier international), Eduardo Constantino (céramiste d’art), Nadine Constantino (céramiste d’art), David Corgier (ingénieur), Bernard Cornillon (scientifique), Marina Corro (L'Association), François Corteggiani (auteur de BD), Dominique Cosgrove (assistante technique), Jean-Claude Cotte (magasinier), Jean-Marie Cottin, Nicolas Cottret (éducateur spécialisé), Philippe Coudray (dessinateur), Emmanuel Courrèges (enseignant), Couston Jérémie (journaliste), Bruno Couvrat (administrateur informatique), Gérard Creux, Lilyane Crosnier (assistante de direction), J.-C. Crouvezier , Juan Manuel Cuesta, Olivier Cyran (journaliste), DAL (collectif Droit au Logement), Dorothée Daligny-Orset (Brand Manager en Publicité), Michel Dambehaude (enseignant), Isabel Da Silva (secrétaire), Fanchon Daemers (artiste), Dan-Charles Dahan (punk), association DAL (Droit au logement), Mirco Dalle (décorateur), Myriam Danielou (libraire), Claire Darfeuille (journaliste), Emanuel Daurel (illustrateur), David Dauver (auxiliaire de vie), Andy Davey (dessinateur), Lisa David (journaliste), Cécilia Davoine (archiviste), Michel-Olivier Dayot (architecte), Michèle Dayras (médecin), Philippe De Murcia (enseignant), Jean-Marc Debachy (formateur), Thierry Debeve (citoyen), Patricia Deffense (pensionnée), Sylvestre Déchosal (service laïc public), Boris Defosse (cadre), Raymond Défossé (festival de Quend), Guillaume Dégé (dessinateur), Frédéric Déjean (graphiste), Robert Dehoux (écrivain, boucheur de serrures), Pierre Delannoy (journaliste), Marc Delaunay (éditeur), Étienne Deleau (assistant d’éducation), Benoît Delépine (auteur à Groland, réalisateur), Jean-Pierre Delgago (associatif), Gil Delisse (dessinateur), Jacques Delivré (professeur de lettres), Jean-François Delmeire (commerçant), Matthieu De Laborde (producteur), Jean-Marc Demabre (peintre), Pascale Demoulin (metteur en scène de vie), Anne Delobel (maquettiste), Sylvie Depierre (verrier), Laurent Deloire (caricaturiste), Dominique Demblans (sapeur-pompier), Thierry Demesidon (technicien bâtiment), Christophe Denantes (médecin anesthésiste), Sylvie Denis, Tom De Pékin (graphiste), Emmanuelle Dépollier (demandeuse d’emploi), Jacqueline Depradeux (retraitée enseignement), Sophie De Romrée (éditeur), Stéphane De Rosnay (éditeur de presse), Dominique Derdaele (retraité sncf), Jean-Louis Derenne, Christophe Derras (enseignant), Marie-France Desbruyeres (militante associative), Jacques-Emile Deschamps (écrivain), Luc Deschamps (directeur général MaHoC), Mathieu Desjardins (dessinateur), Jean-Pierre Desclozeaux (dessinateur), Régine Deforges (éditrice - écrivain), Philem Despiney (graphiste, gérant de Scop In), Lise Desportes de la Fosse (étudiante), Jean-Francois Desserre (dessinateur et doctorant en science de l'art), Frédérique Devaux (cinéaste), Bernard Devaux, Agathe Devaux-Spatarakis (étudiante en sciences politiques), Jean-Michel Devésa (maître de conférence à l’université de Bordeaux 3), Édouard Devillers (retraité PTT), Sébastien Devos (opérateur de saisie), Wladimir Dewavrin (étudiant en droit), Sylvain Dhuême (journaliste, auteur, éditeur), Jean-François Di Giovanni (syndicaliste), Catherine Dijoux (boulot précaire), Lucie Diondet (chargée des publics en écomusée), Hervé Di Rosa (peintre), Jaime Dinet (professeur des écoles), Monique Discalcius, Kimi Do (chargée de communication), Véronique Dolot (chargée de communication), Martine Domairon (professeur de français), Patrick Donck (inspecteur hors classe de l'action sanitaire et sociale), Virginie Dordonnat (doctorante), Fouzia Drissi (enseignante), Julien Drochon (graphiste), Nicolas Drolc (étudiant), Francis Dubalans (bibliothécaire), Achille Dubau (lycéen), Daniel Dubois (journaliste), Michel Dubois (enseignant), Angélique Dubois (psychologue clinicienne), Marie-Pascale Dubois (bouquiniste), Michel Dubois (enseignant), Pierre-Marie Dubois (sociologue), Laurence Dubreuil (secrétaire), Aude Duché (enseignante), Fabrice Duchénois (développeur web), Guy Ducornet (peintre, écrivain), Julien Dufour (Sociologue) Laurent Duguet (réalisateur), Clo Dulon (enseignante retraitée), Francis Dulon (enseignant retraité), Guillaume Dumora (galeriste), Philippe Dupart (éducateur), Matthieu Duperrex (consultant en communication), Christian Duplan (journaliste à Marianne), Fred Dupré (prof spécialisé), Thomas Dupuis (éditions Flblb), Philippe Dupuy (auteur de BD), Jean-Christophe Dupuis-Rémond (journaliste), Philippe Dupuy (auteur BD), Dany Duquesne (retraité), Stéphane Durand (journaliste), Martin Durand (citoyenne), Damien Duret (peintre), Paul-Henri Durochat (informaticien), Jean-Marie Durocq (éducateur sportif), Jacques Dussere (graphiste), Derek Easterby (dessinateur, FECO-Deutschland), Béatrice d'Eaubonne (artiste, plasticienne), Efix (dessinateur et scénariste de BD), Mohamed El Haddouchi (enseignant), John F. Ellyton (éditeur indépendant), Michel Embareck (écrivain), Camil Escoubet (étudiant), Jacques Espagne (réalisateur), Octavio Espirito Santo (directeur de la photographie), Maryse Etiennoul (infirmière), Driss Ettazaoui (chef de projet), Michel Ettewiller (site Alien's Café), André Faber (journaliste, dessinateur), Manuel Fadat (doctorant en esthétique et science de l'art), Alain Faillat, Nicolas Fanuel (bibliothécaire), Gérard Fardoux (professeur à l’université), Anne-Marie Fasciotto, Louise Fasso (étudiante), Sybille Fasso (conseillère du 10° arrondissement chargée des affaires sociales et des personnes agées), Paulette Fauché (infirmière), Quentin Faucompré (dessinateur), Anne-Marie Faucon (responsable Utopia), Faujour (dessinateur), Silvain Fayard (éducateur spécialisé), Farida Fekih (chef de projet informatique), André Felder (retraité), Nicolas Felgerolles (employé administratif), Henri Fellner (illustrateur), Nicolas Ferlay (enseignant, chercheur), Michel Fernandes (ingénieur informaticien), David Ferré (agent de service), Michel Feuermann (retraité), Philippe Février (agent artistique), Thomas Fiancette (compositeur), Fidèle Castor (dessinateur), Corinne Figuet (thérapeute), Yann Fiévet (vice-président d’Action Consommation), Audrey Fillard (multicarte), Sylvie Filipe Da Silva (fonctionnaire), Emma Filoche (PS Paris), Françoise Filoche (infirmière), Germain Filoche (BN Unef), Léa Filoche (PS Paris), Yannis Fiokouna (employé), Pascal Fioretto (journaliste), Michel Fiszbin (média activiste), Damien Flament (étudiant), Kati Fleury (responsable artistique), Frédéric Fleury, Loïc Floch (dessinateur), Bénédicte Flusin (employée dans une fabrique d’objets communicants), Yannick Foissey (ingénieur mécanique), Jeanne Folly (journaliste), Gérard Filoche (membre du CN du PS),Patrick Font (humoriste), Jean-Pierre Fontana (écrivain), François Forcadell (journaliste, éditeur), Marc Forestier (fonctionnaire à l’Education nationale), Sylvie Fort (enseignante), Nicolas Fortin (conseil en informatique), Cyril Fouillet (chercheur), Cyril Fouillet (chercheur), Bernard Fournier (journaliste, éditeur), Marion Fournioux (illustratrice), Geneviève Foussat, Marcel Foussat, Lena Fraenkel (Assistante de production), Jampur Fraize (peintre), Corinne Frappat (agent France Telecom), Jean-Louis Fraysse (écrivain), Stève Frederick, Yves Frémion (écrivain, éditeur), Johann Freund (étudiant), Sobado Frisco (éducateur), Nicolas Froehner (journaliste), Jean-Luc Fromental (scénariste), Bruno Gaccio (auteur), Rémi Gaillard (étudiant), Anne-Marie Gal, Claude Galand (enseignant), Jean-Pierre Galland (écrivain), Stéphane Gallois (journaliste), Cédric Gandrieau (chômeur), Hervé Garandel (chef d’entreprise), Laure Garcia (journaliste au Nouvel Observateur), Jean-Pierre Garcia (critique de cinéma), Julien Garcia (doctorant moniteur en anthropologie), Victor Garcia (étudiant en journalisme), Gilles Garcia, famille Garcia-Aznar (quatre personnes, deux enseignants, deux étudiants), Gilles Garnier (conseiller général de NOISY le sec), Alain Gaschet (commerçant), Tito Gascuel (illustrateur, plasticien), Marc Gasnot (artiste), Bernadette Gasparini (assistante de direction), Melvyn Gattinoni (consultant), Philippe Gauckler (illustrateur, auteur de BD), Jean-François Gava (professeur), Anne Gélain (enseignante), Philippe Geluck (dessinateur), Laurent Genefort (écrivain, scénariste), Marie Genelot (mère au foyer), Jean-Michel Genevaux, Dominique Gentil (sociologue), Jean-Louis Gérard (retraité), Alain Gerber (écrivain, producteur radio), Klaus Gerke (K Films), Robert Georgevitch (médecin), Yveline Georgevitch (institutrice), Sylvain Gérand (dessinateur), Christophe Germain (instit), Jean-Michel Gernet (médecin), Thierry Gibrat (journaliste), Pierre-Yves Gicquel (étudiant), David Gilbert (comptable), Catherine Gilette (animatrice), Clotilde Gimond-Poncet (chercheur au CNRS), Brandon Girard (étudiant), Julien Gioux (étudiant), Christophe Giudicelli (enseignant), Glabel (plasticien), Jérôme Gleizes, Sylvain Glever (formateur pour adultes), Corentin Glutron (programmateur), Christian Gobeli (photographe), Stéphane Goblet (dessinateur free lance), Jean-Luc Godard (cinéaste), Jérôme Godard (ingénieur de recherche), Noël Godin (entarteur), Jérôme Godon (libraire), Sylviane Godon (libraire), Thierry Goedseels, Maël Goepfert (assistant social), Sylvain Goldstein (Président du M.R.A.P. 93) Jacqueline Golfand (chômeuse), Shigenobu Gonzalvez (sans profession), Valerie Goodman (antiquaire, New York), Yves Got (dessinateur), Thierry Goubin (technicien), Patrick Goulet (enseignant), Thierry Gounaud (auteur et publicitaire), Goupille (technicien recherche CNRS), Lionel Gourichon (archéologue), Anne Gourvénec (médecin généraliste), Christophe Gouyen (informaticien), Pierre Graber (architecte retraité), Louis de Grandmaison (peintre), Alain Grandrémy (journaliste), Benoît Granet (prof), Dominique Grange (chanteuse), Yves Grelet, Loïc Grenard (ingénieur), Emmanuel Grenier (journaliste), Gilles Gressard (journaliste), Christine Grèzes (Festival cinéma de Toulouse), Gros (dessinateur), Sylvie Grosperrin (Labrador Films), Bernard Gruffaz (ingénieur retraité), Claudie Gruffaz (sans profession), Gwenola Gschwend (psychologue clinicienne), Gudule (écrivaine), Didier Gueit (gestionnaire administratif), Gael Guengant (professeur des écoles bilingues), Christel Guenard (technicien fluide énergie), Bernard Guérin (libraire), Jean Guérin (restaurateur), Marie-Noëlle Gues (enseignante), Benjamin Guesnier (professeur stagiaire), Nicolas Guijarro (sans emploi), Alain Guillot, Laetitia Guillot, Jean Guilloret (producteur, réalisateur), Daniel Guilloux (retraité), Bruno Guiot (artiste plasticien), Alexandre Guitard (chef d’entreprise), Thierry Guitard (dessinateur), André Guittier (directeur de théâtre), Eric Guyot (informaticien), Pascal Guy (concierge de nuit et écrivain), M. Guymar (ingénieur), William Guyot (éditions Hermaphrodite), Mehdi Hachelef (cuisinier), François Hadji-lazaro (chanteur, acteur,musicien), Jean-François Halin (auteur à Groland, scénariste), Hamadi (professeur), Corine Hamel (iconographe), Jacky Hamel (attaché), Ian Hamel (journaliste), Frédéric Hancquart (réalisateur), Timothy Hannem (illustrateur), Geneviève Haon (retraitée), Jacques Haranger (typographe en retraite), Pierre Hardy (Soigneur-Animalier), Valérie Harel , Saja Harfouche (conseillère en insertion professionnelle), Vincent Haudiquet (statisticien), Julien Hauer (professeur de français), Philippe Haumont (journaliste), Mark Held (architecte), Benoît Hemery (comédien), Christiane Hénon Gallecier (retraitée), Jean Henri (maçon), Anaïs Henry (assistant de direction), Yves Herbelot (retraité de la métallurgie), Herlé (auteur de BD), Franck Herman (chômeur), Jean-François Herrgott (musicien, animateur), Stéphanie Heuze (libraire), José Luis Diego Hernández Ocampo (dessinateur, président de Trizas-Mexico), Johann Hervé (agent d'administration de l'ex-Trésor public), Samuel Hervé (monteur vidéo), Hervi (dessinateur), Jacky Hervieux (enseignant), Guillaume Heurtault, Manon Him-Aquilli (étudiante), Daniel Hodebert (architecte), Gino Hoel (comédien), Marie Hombert (citoyenne et pas antisémite), Jean-Claude d’Hondt (retraité actif), Annie Hospital (retraitée), César Huerta, François Huyghe (étudiant), Hugot (dessinateur), Jean-Gilbert Iriu (anarchiste), Isa (dessinatrice), Francis Jacob (avocat), Sébastien Jacquart (journaliste), Hélène Jacquemard-Roudaut (enseignante en retraite), Bernard Jacquemin (enseignant-chercheur), Gilles Jacquemin (enseignant chercheur), Olivier Jacquinot (journaliste), Joan Jakobowski (poète), Michel Jans (responsable éditorial), Dominique Jean-Elie (assistante de production), Olivier Jean-Elie (brocanteur), Raoul-Marc Jennar (consultant international), Jiho (dessinateur), Martine Jançon (secrétaire), Renaud Jançon (étudiant en horticulture), Roland-Franz Jehl, Jipol (peintre de la France du bas), Frédéric Joli (sinéphile et communicant), Laurent Joly (Historien et chercheur CNRS), Marc Joly (étudiant), Jacqueline de Jong (situationniste historique - peintre), Claude Jonquille, Bertrand Jonquois (entrepreneur), Dorothée Jonquois, José Jover (éditeur de bandes dessinées), Bernard Joubert (journaliste), Denis Juanola (chef de projet), Jean-Marc Juchniewski (graphiste), Bernard Juge (sapeur-pompier), Raphaël Juldé (assistant d’éducation), Thierry Jullien (sous-titreur), Stéphane Jungers (graphiste), Chantal Junius (fonctionnaire UE), Frédéric Jupille (responsable technique), Olivier Ka (écrivain, scénariste), Daniel Kadyss (animateur en maison de retraite), Hector Kalfon (musicien), Stéphane Karaghouli (enseignant), Alain Katz (conservateur du patrimoine), Narriman Kattineh (avocate), Yves Kaufmann (informaticien), Alfred Kaufman (Universitaire), Suzette Kaufman (professeur retraitée), Vincent Kenis (musicien), Erwan Kérivel (cheminot), Gilles Kerouedan (éducateur spécialisé), Gustave de Kervern (auteur à Groland, réalisateur), Zohreh Khaleghi (femme de lettres), Marcel-Francis Khan (médecin), Frédéric Khodja (plasticien et enseignant), Thomas Kieffer (graphiste), Muriel Knezek (journaliste), Roger knobelpiess (ecrivain), Jean Knoll (informaticien), Vincent Kocsis (conseiller insertion), Maïté Koda (journaliste), Anne-Sophie Korganow (médecin), Grégoire Korganow (photographe), Jean-Pierre Kogut (journaliste au chomedu), Grégory Kotoy (éducateur spécialisé), Cécile Kovaschazy (enseignante chercheuse), Kris (auteur bandes dessinées)Michel Krau (retraité), Alain Krivine (LCR), Francis Kuntz (auteur à Groland), Anne Kunvari (réalisatrice), Marie L. (auteur), Pascale Labadie-Barbé (infirmière), Guillaume Lab (graphiste), Marie-Françoise Laborde (architecte), Emmanuelle Lacan (chargée de mission), Jean-Marie Laclavetine (écrivain), Jean Yves Lafesse (humoriste), Jeannine Laguzet (retraitée), Brigitte Lahaie (actrice, animatrice radio et télé), Moussa Laichour (chargé de clientèle assurances), Roger Lajus, Valérian Lallement (éditions Hermaphrodite et Le Mort-Qui-Trompe), Marie Lalouette (employée administrative), Daniel Lambert (monteur vidéo), Florence Lamouche (décoratrice), Gallaye Joachim Landau (chargé de production), Olivier Landau (consultant international), Claude-Anne Lander (retraitée du travail social), Yann Landry (caviste), Gérard Laniez (chargée de mission au CCAS), Bernard Langlois (journaliste à Politis), Bernard Langlois (musicien), Bruno Langlois (ingénieur), Sylvie Langlois (psychologue), Sylvain Lano (écrivain), Jérôme Lapierre (dessinateur), Georges Laroche (médecin), Gérard Larose (ingénieur), Marcel Larsonneur (professeur retraité), François Lartigue (directeur de la photographie), Nicolas Lartillot (Université de Montréal), Lasserpe (dessinateur), Grégory Lassus-Debat (journaliste), Régis Latouche (maître de conférence), Laudet (salarié espace culturel), Gwendoline Lauer (étudiante), Eric Laugerias (comédien, scénariste), Nicolas Laurain (étudiant), Pierre Laurendeau (éditeur), Sari Lauze-Fernandez (artiste), Guillaume Lavaud (professeur), Jean-Pierre Lavergne (professeur émérite à l’université de Montpellier), Claude Lavrat (musicien), Xavier Lazare, Jean-Paul Lazare-Rodriguez (ingénieur en informatique), Murielle Le Caherec (dessinatrice), Philippe Le Clerre (militant antiraciste), G. Le Coûteux (graphiste), Jacques Le Glou (producteur), Fabrice Le Goff (électricien), Sébastien Le Goff (agent d’exploitation), Didier Le Marchand (ingénieur du son), Monique Le Mouton,Christiane Le Négaret (retraitée), Anthony Le Ruyet (technicien à l’Équipement), Mickaël Le Saux (animateur), Fabrice Le Strat (sans emploi),Nicolas Leblanc (journaliste), Michel Leblanc, Leblase (photographe), Anne Lecomte (graphiste), Annie Lecomte-Billard (institutrice retraitée), Etienne Lécroart (dessinateur) Daniel Ledran (professeur), Laetitia Lefrançois (enseignant), Eric Leeuwerck (enseignant), Arnaud Lefebvre, Christophe Lefèvre (technicien en traitement des eaux), Nathalie Lefort (employée de banque), Marielle Léger, Jean-Philippe Lelievre (informaticien), Michèle Lemasson (assistante direction), Christophe Lemaire (journaliste de cinéma), Bernard Lemaire (télécommunication), Jacques Lemaire (preneur de son), Francine Lemaître (monteuse), Marie Lemaître (enseignante), Jean-Michel Lemoine (ingénieur), Hervé Lemonnier (postier), Maxime Lemonnier (apprenti graphiste 3d), Georges Lenglet (ex-libraire-éditeur), Gérard Lenne (journaliste, écrivain), François Lepaysan (production manager, régisseur), Michel Lequenne (écrivain), Waldeck Leroc (journaliste), Armelle Leroy (écrivain), Roger Lesbros (administrateur de société), Marc Lesimple (retraité), Les Oreilles Rouges (travailleur), Muriel Leroux (institutrice), Roland Lethem (cinéaste), Hugues Letort (musicien), Jean-Pierre Levaray (ouvrier chez Total et écrivain à ses heures), Denis Levaray (militant syndical), Hugues Levasseur (chef d’entreprise), Michèle Levêque (ministère de la Culture), M. Lévy (graphiste), Lindingre (dessinateur), Jean-Jacques Longuenesse (chargé de recherche à l’Inra d’Avignon), Séverine Lloris (serveuse), Gaël Lombart (journaliste), Thomas Loncle (avocat), Guillaume Long (auteur-illustrateur), Jean-Claude Loueilh (moabite), Christiane Lord (journaliste), Xavier Löwenthal (auteur, éditeur), Claudine Luscher (préretraitée), Marine Luszpinski (dessinatrice), Vincent Luzinier (photographe)Bouchra Lyakoubi (informaticienne), Mabic (dessinateur), Maester (dessinateur de BD), Brigitte Maggi (infirmière), Stéphane Maggi (musicien, écrivain), Laurent Magnier (banquier), Nicolas Magnier (technicien), Julien Magniez (étudiant), Yves-Marie Mahé (cinéaste), Sandrine Mahéo (peintre), Jacques Mahieux (batteur de jazz), Corinne Maier (écrivain), Claude Maire [Kleude] (humoriste, technicien), Cédric Maisse (professeur d’histoire-géographie), Daniel Maja (dessinateur), Michel Malacarnet (responsable Utopia), Jean-Baptiste Malet (journaliste), Rémi Malingrëy (dessinateur), Jérémie Malisz (musicien), Lucien Malson (directeur de revue), Bérénice Manac’h (retraitée), Thomas Mansouri (chargé de communication), Cédric Manusset (journaliste), Joëlle Manzanares (retraitée), Anatole Maquaire (auteur de sketches en devenir), Stéphane Maraval (enseignant lettres et philo), Sébastien Marchal (graphiste), Marjorie Marchisio (artiste), Georges Maréchal (retraité de l’idiovisuel public), Odile Mariette, Jean-Luc Marino (réalisateur de documentaires), Myriam Marino (journaliste), Christian Marmonnier (auteur), Raphaël Marongiu (dessinateur), Martin (auteur à Groland, réalisateur), Danielle Martinez, Nathalie Martin (technicienne), Violette Martinez Consonetti (psychologue clinicienne), Jeannine Martinez (assistante de direction), Didier Martinez (directeur de société), David Maslarski (étudiant 3e cycle), François Maspero (écrivain), Guillaume Massart (étudiant en cinéma), Gustave Massiah (Cedetim, Attac), Olivier Massoud (ingénieur informatique), Bruno Masure (homme de télévision), Alexandre Mathis (romancier), Daniel Matias (journaliste), Aline Maume (journaliste), Simon Maud (chargée de production), Charlotte Mauger (médiatrice culturelle), Mauro (illustrateur jeunesse), Mauro Mazzari (infographiste), Elsa Mazzella (commerciale sédentaire), Michèle McNally (directrice de magasin), Jean-Pierre Mazziotta (retraité), Thérèse Mazziotta (retraitée), Larbi Mechkour (dessinateur), Mikaël Mehsen (informaticien), Anton Meier (galeriste), Jorge Meijide (dessinateur), Noëlle Meimaroglou (éditrice), Jérôme Mély (informaticien), Robert Ménard, Henri Ménard, Laurence Mendelsohn (retraitée), Jean-Christophe Menu (L’Association), Stéphane Mercurio (réalisatrice), Julie Meresse (assistante photographe), Kevin Mérigot (cadre dynamique), Alexis Merlaud (thésard), Claude Merle (artiste), Gilles Merlin (chercheur), Daniel Mermet (journaliste), Arnaud Merzougui (RMIste), Stéphane du Mesnildot (journaliste), Lila Messaoudi (aide-comptable), Alain Meunier (retraité), Jean-Pierre Meyer, Jérôme Meyer-Bisch (dessinateur), Dominique Meyers (restaurateur), Jean-Fred Meylan (retraité), Betty Mialet (éditrice), Vincent Michaud (rédacteur pigiste), Jean-Claude Michel (historien du cinéma), Laetitia Michel (photographe), Francine Michel (travailleuse), Georges Michel (facteur), Alain Migus (citoyen), Eric Mie (chanteur, comédien), Amaury Mijeon (tourneur fraiseur), Malika Millerat (infirmière), Anne-Marie Miéville (cinéaste), Serge Millerat (agent technique), Alain Millet (graphiste-illustrateur), Stéphane Milliex (sans emploi), Kro Minet (informaticien), Julien Misserey (libraire), Benoît Minisini (informaticien), Thimoty Mirthil (journaliste), Miss Tic (Bombe textuelle), Misti (journaliste pédé), Jean-Paul Moche (journaliste), Claire Moisan (assistante de service social), Sylvain Moizie (auteur de BD), François Molimard (médecin), Paul Molla (retraité), Hélène Mollière (ingénieur informaticienne), Azita Monachipour (architecte), Louis Monjarret (étudiant), Marie-José Monnot (directrice de festival), Jean-Noël Montagné (plasticien), Jean-Pierre Montenot (retraité), Martine Monville (professeur retraitée), Jacky Morael (Ministre d'Etat -Belgique), Yolande Moreau (comédienne), Paul Moreira (journaliste), Gloria Morano (étudiante), Edgar Morin (sociologue), Jean-Hugues Morneau (bibliothécaire), Cyril Moron (ingénieur), Jean-Marc Moronval (enseignant), Julien Mortelette (étudiant), Michel Morvan (musicien), Annie Mothes (enseignante), Géraldine Mouche (chef de projets dvd), Molf Moullec (ingénieur d’études Inserm), Étienne Moulron (écrivain), Jean-Luc Mounier (cadre médico-social), Jose Moutinho (assistant projets européens), Julien Moyon (sans emploi), Mric (dessinateur), Cédric Mulet-Marquis (agrégé préparateur à l'Ecole normale supérieure de Lyon), Jean-Pierre Muller (comédien, metteur en scène), Philippe Muller (Arte), Catherine Munin (journaliste), Mme Munoz (enseignante), Alex Mustière (informaticien), Dominique Mutio (illustrateur), Paul Naegel (docteur en histoire des techniques), Fanny Nappez (chargée d’analyse), Fred Nate (technicien son), Cécile Naudot (mère au foyer), Bernard Nauer (réalisateur), Caroline Nayet (chef de projet fonctionnel sur des logiciels), Joël Nayet (élève ingénieur de la Ville de Paris), Marie Nayet (professeur des écoles), Charly Nayet (étudiant), Joël Nayet (étudiant en urbanisme), Christine Nayrolles (auteur, comédienne), Jean-Yves Nenez (prof), Marie Nennès (journaliste), Frédéric Neyrat (sociologue), Névil (illustrateur), Sylvie Nicolas Tiar (danseuse de flamenco), Nilb (illustrateur et bédéiste), Patrick Niquin (préretraité), David Noël (professeur), Catherine Noël (formatrice), Patrick Nogues (conducteur de travaux), Annie Nykolyszak (cadre fonction publique territoriale), Tadek Nykolyszak (technicien de la sidérurgie), Christophe Oberlin (professeur de médecine), Frédérique Octor (retraitée), Stéphane Oiry (dessinateur), Laurence Ollivier (archéologue), Michel Onfray (philosophe), Emmanuelle Onno (chargée de mission), Marie Orfevre, Gilbert Orsini (retraité biochimiste), Christophe Osswald (enseignant-chercheur), Lamberto Ortiz (dessinateur), Christophe Otzenberger (cinéaste, Juif), Guillaume Otzenberger (vidéaste) Jordan Oudart (enseignant), Georges Paczynski (musicien, enseignant), Denis Pajot (graphiste), Lorenzy Palanka (scénariste, animateur de site Internet), Pepe Palomo (dessinateur), Jean-Christophe Panek (journaliste), Bernard-Pierre Panet (informaticien), Olivier Panza (écrivain), Jean-Michel Papazian (réalisateur), Elisabeth Paquotte (monteuse), Éric Paris (technicien cartographe), Philippe Parmentier (formateur), François Parreau (enseignant, chercheur), Pascal (soignant), Marie-Christine Pasquet, Pierrette Pasquini-Houille, Pierre Passemard (informaticien), Passe-Muraille (collectif aide aux détenus), Chantal Paternostre (animatrice radio), Patrice (association Célia, fanzine New Wave et éditions du Yunnan), Denis Pechmajou (enseignant), Michel Pelini (technicien de laboratoire), François Pellarin (retraité), Laurent Pellicano (infographiste), Jean-Luc Pensel (enseignant, chercheur), Alain Perche-Airault (retraité), Père Emmanuel (éducateur), Jean-Jacques Peres (biologiste), Jean-Paul de Peretti (dessinateur), Enrique Pérez (dessinateur, président de FECO-España), Bertrand Périssé (secrétaire fédéral adjoint du PS à Paris), Jean Jacques Péroni (humoriste), Gilles Perrault (écrivain), Jean-Christophe Perriau (régulateur), Séverine Perriau (infirmière), Brice Perrier (journaliste-réalisateur), Jacques Perrin (directeur de revue), Renaud Perrin (dessinateur), Marie-France Perroud (syndicaliste, sociologue), Alain Personne, Rodolphe Peté (journaliste professionnel), Pétillon (dessinateur), Christophe Petit (éditeur), Valérie Peugeot (consultante technologies de l’information), Roland Pfefferkorn (sociologue), Pfuschi (dessinateur), Didier Philippe-Gérard (scénariste), Gérard Piazzola (ingénieur), Kiki Picasso (artiste), Deborah Picaud (éducatrice), Picha (dessinateur et cinéaste) Pichon (dessinateur), Frederic Pieri (professeur), Jacques Pieri (retraité), Kristel Pierre (maquettiste), M. Pierron (assistante commerciale), Frédéric Pierru (chercheur), Corinne Pignari (libraire), Didier Pignari (chômeur), Germinal Pinalie (responsable communication), Sylviane Pinc (préparatrice en pharmacie), Michaël Pioffet (citoyen), Jean Pires (technicien de réseau), Karim Piriou (étudiant en philo), Erwin Pischel (enseignant, dessinateur), Dominique Pivin (peintre sculpteur), Silvio Pizarro (journaliste, écrivain et enseignant), Placid (dessinateur), Nicolas Plommée (journaliste), Alain Plumey (conservateur du Musée de l’érotisme), Rémy Poidevin (éducateur), Michel Polizzi (régisseur audiovisuel), Patrick Ponchie (informaticien), Annie Pons, Daniel Pons, Grégory Pons (ingénieur informaticien), Marie Pontacq (traductrice, écrivain), Gérard Ponthieu (journaliste), Danielle Pony (psychologue-formatrice), Jacques Ponzi (Europe Media Service), Jean-Pierre Porcher (photojournaliste) Didier Porte (chroniqueur à France Inter), Alexis Pottier (vendeur), Jérôme Pottier (réalisateur), Stéphanie Pouech (documentaliste), Laure Pouget (assistante multimédia), Véronique Poujol (journaliste), Françoise Poul (orthophoniste), Jean-Pierre Pouret (musicien), Céline Pradayrol (chargée d’études), Miren Pradier (comédienne), Danièle Pradier (retraitée), Jean-Louis Pradier (manager projets internationaux), Alain Prevost (retraité), Chantal Prevost (retraitée), Galaad Prigent (éditeur), Jean-Marc Prioul (machiniste), Jean-Charles Provost (traducteur), Raphaëlle Primet (permanente du PCF), Irvin Probst (ingénieur), David Prudhon (responsable offre d'emploi d'Emploithèque), Vincent Puente (libraire), Serge Quadruppani (écrivain, traducteur), QuellesConnes ! (collectif), Nathanaël Quénu (éducateur de jeunes enfants), Astrée Questiaux, Delphine Quidelleur (éducation nationale), Gilles Quidelleur (fonction publique), Majan Quidelleur (collégienne), Nolwenn Quidelleur (étudiante), Herlé Quinquis (auteur de BD), Alain Rabineau (chauffeur poids lourd), Luc Racaut (professeur d'histoire à l'université de Newcastle), Karim Rahmani (enseignant), Maurice Rajsfus (écrivain, journaliste), David Ramasseul (journaliste), Jocelyn Ramasseul (auteur, comédien), Matthieu Ranck (étudiant), Gwendal Rault (étudiant et aide-soignant), Marie Raymond-Bertrand (graphiste), Dan Raynal (éditeur), Ana von Rebeur (dessinatrice, présidente de FECO-Argentina), Bruno Rébufie (demandeur d’emploi), Claude Regi (retraité de l’Education nationale), Philippe Renard (sans activité), Monique Renault (réalisatrice de films d'animation), Sébastien Renders (salarié), Olivier Repellin (ingénieur), Manuel Resende (traducteur et poète), Michèle Rev (professeur d’allemand), Arnaud Elie Revellin (graphiste, animateur, etc.), Maximilien Revest (etudiant), Benoit Rey (ecrivain, cuisinier), Lys Reygor, Franck Rezzak (plasticien), Claudia Riascos (sans emploi), Laure Ribeiro (architecte paysagiste), Stéphane Ribeiro (auteur), Jacques Richard (cinéaste), Pierre Richard (peintre), Marine Richard (artiste), Frédéric Rigouste (technicien son), Maximilien Revest (etudiant), Bruno Richaud (informaticien), Christian Richeux (auteur-compositeur-interprète), Nicolas Rideau, Delphine Rieu (auteur de BD), Fiodor Rilov, Jean-Marc Rimbaud (journaliste, publicitaire), Alain Riou (journaliste au Nouvel Observateur), Bernard Rivière (photographe), Ludovic Rivière (musicien), Léa-Pop Rizzo-Graphito (étudiante), Denis Robert (journaliste), Xavier Robert (syndicaliste France Télécom), Jacques Robin (retraité de l’enseignement), Frédéric Robin (opérateur Pao), Jean Robin (éditeur), Jean-Max Rocanin-Borraz (retraité), Jean-Louis Rochard (ouvrier à la retraite), Jean-Louis Roche (auteur pamphlétaire), Lisbeth Rocher (correctrice), Franck Rodde (opérateur de production), Françoise Rodriguez (professeur de lettres), Marie-Madeleine Rodriguez Antonietti (peintre. Ecrivain), Alain Roels (journaliste), Kevin Rollin (informaticien), Pierre-Jean Romand (architecte), Jean Roquecave (journaliste), Annie Robic (retraitée), Thomas Roland (cadreur-monteur vidéo, critique de cinéma), Jean Rollin (cinéaste, écrivain), Francky Romana (second de cuisine), Emmanuelle de Rosa (journaliste), Sébastien Rousset (Ingénieur), Amael Rouault (étudiant en science politique), David Rouchaud (étudiant), Damien Roudeau (dessinateur), Thierry Rouden (monteur films), Jean-Paul Roudier (retraité), Danièle Rousseau, Stéphane Rousseau (ingénieur réseaux), Germain Rousselet (chercheur), Lionel Rousselet (technicien), Robert Rousso (dessinateur), Sophie Rouxel (étudiante), Philippe Rouyer (critique de cinéma), Laurie Roy (agent littéraire et cinéma), Frédéric Royer (créateur des Gérard), Patrick Royer (sans profession), Paul Royer (graphiste), Mylène Rudier (étudiante), François Ruffin (rédacteur en chef de Fakir), Jean-Jacques Rue (employé cinéma Utopia), Mireille Rumeau (citoyenne en colère), Fabien Sabatès (directeur de rédaction), Jackie Sabatier (retraité), Akim Sadli (adjoint territorial), Elisabeth Saille (mosaïste), Sacha Saille (comédien), Numa Sadoul (metteur de scène, historien de la BD), Céline Saint-Gal (institutrice), Pierre Sajus (retraité), Christophe Salengro (président du Groland), Mohammed Salhi (fonctionnaire), Daniel Salmon (directeur d’école), Béatrice Samatan (conseillère à l’emploi), Alexis Samatan (psychologue du travail), Annick Samatan (directrice d'école), Karine Sanche (webdesigner et vétérinaire), Miguel Sanchez (réalisateur), Juli Sanchis (dessinateur), François Sandoz (étudiant), Jean-Christophe Sannicolas (journaliste), Stef Sanseverino (chanteur), Chantal Santerre Dom Sarraï-Desseigne (graphiste), Eddie Saudrais (enseignant), Boris Sauteur (fonction publique), Lucie Scheidt (ouvrière agricole), Alexandre Schallhammer (imprimeur), Yoann Scheidt (musicien), Patrick Schevin (technicien CNRS), Carlo Schneider (dessinateur de presse), Guy Schoukroun (musicologue), Florent Schoumacher (écrivain post-situationniste), Michel Scrive (professeur), Ronald Searle (dessinateur), François Sebesi (gérant), Boris Séméniako (graphiste illustrateur), Fred Sendon (libraire), Mariam Seri Sibide (travailleuse sociale), Henry-Jean Servat (journaliste), Pablo Servigne (étudiant), Guillaume Séry (édition), Pierre Sevin (70 ans), Djamal Sheik (artisan), Michèle Sibony (enseignante), Jérôme Sié (illustrateur), Denis Sieffert (journaliste), Claire Simon (régisseur château), Patrice Simounet (ingénieur), Anik Siné (ex-épouse juive de l’accusé), Maud Sinet (traductrice), Nathalie Sioniac (architecte), Sirou (dessinateur de BD), Maud Skoric (sans emploi), Skalpa (responsable de formation), Romain Slocombe (auteur, dessinateur), Maurice Smadja (Iconovox) Emmanuel Smail (formateur), Michel Smith (journaliste), Boualem Snaoui (militant associatif et syndical), Francesca Solleville (chanteuse), Edith Soonckindt (auteur), William Soragna (ingénieur informaticien), Nina Sordes-Barreau (correctrice), Vincent Sorel (illustrateur), Jean Sorel (retraité SNCF), Lionel Soukaz (cinéaste), Soulas (dessinateur), Isabelle Soulié [ex-Cabut] (femme de lettres), Alexandre Sourbier (employé de bureau), Antoine Splet (tente d’étudier), Jean Stals (retraité), Pierre Stambul (Union Juive Française pour la Paix - Marseille), Stara (éditeur), André Stas (pataphysicien), Patrice Stern (kinésithérapeute), Philippe Stockli (paysagiste), Jean Streff (auteur), Sarah Struve Marie-José Suchetet (commerçante), Jean-Marc Surcin (journaliste), Monika Swuine (site Allien’s Café), Lili Sztajn (traductrice), Sophie Szymkowiak (ingénieur), Jean-Christophe Tabuy (sonorisateur), Jean-Pierre Tahmazian (producteur de disques), Serge Taillandier (conseiller social), J.P. Tallut (retraité), James Tanay (Iconovox) Huguette Tanchoux (retraitée), Suzanne Tandé (ex-comédienne), Marc Taraskoff (illustrateur), Éric Tandy (journaliste), James Tanneau (libraire retraité), Jacques Tardi (dessinateur), Taroop (plasticien), Charles Tatum Jr. (critique de cinéma), Bob Tass (écrivain, Libreville), Colo Tavernier O'Hagan (scénariste), Pascale Tchakhotine (enseignante), Yves Tenret (écrivain), Jean Teulé (écrivain), Fabien Texier (journaliste), Marcel Teyssier (retraité), Catherine Thein, Maximilien Theinhardt (lycéen), Benoît Thelliez (journaliste), Frédéric Thenon (technicien de maintenance), Jean-Paul Thevenet (auteur), Nicolas Thévenin (directeur général), Bernard Thiallier (retraité de l’Éducation nationale), Martin Thibault (étudiant en graphisme), Bertrand Thiebault (journaliste), Jérôme Thissé (responsable export), Thom (Bellaciao), Jacqueline Thomas (bénévole association), Alain Thomas (enseignant), Lefred Thouron (dessinateur), Sylvie Nicolas Tiar (danseuse de flamenco), Tignous (dessinateur), Michel Tiradon (infirmier), Michael Tolley (ingénieur civil), Jef Tombeur (journaliste), Myriam Tonelotto (réalisatrice), Claire Tonnot (sage-femme), Cristian Topan (dessinateur, président de FECO-Romania), Toulouse-la-rose (auteur), Fabien Tricoire (chercheur), Mathieu Trigon (agent de développement), Vincent Tripiana, Fabrice Trochet, Emmanuel Tronquart (journaliste), Patrick Troudet (programmateur cinéma), Cyrille Tsapzang (ingénieur en informatique), Gatien Tulasne (étudiant en ingénierie réseau), Othman Turki (chômeur), Jean-Pierre Turmel (Sordide Sentimental) Laurent d’Ursel (artiste), Rémi Uzan (fonctionnaire territorial), Sergueï Uzinski (champion du monde de colle à bois)Odile Vacher (maître de conférences), Raymond Vacheron (syndicaliste), Sofi Vaillant (infographiste truquiste), Rachel Vanentin (journaliste), Jean-Pierre Valentin (documentariste), Patrick Vallée (militant syndicaliste), Gérard Vallerey (amoureux des chats et de l'anarchie), M. Valles (enseignant), Damien Valton (patron de bistrot)Sylvie Van Hiel (graphiste), Désirée van der Kraats (éducatrice), Anne Van der Linden (dessinatrice), Tristan-Edern Vaquette (chanteur), Jean Vanzeebrock (étudiant), Stéphane Vasco (comptable), René Vautier (cinéaste), Philippe Vautrin (professeur des écoles), Frédéric Venant (intermittent du spectacle), Pierre Verbraeken (journaliste retraité), Rémi Verbraeken (dessinateur), Monsieur Verdun (dessinateur), Franck Vergeade (journaliste), Laurence Vergeade (agent du ministère de la Culture), Stéphane Verger (comptable), Paul Vergez (graphiste), Gilles Verlant (écrivain), Alain Vernassa (auteur), Marie-Françoise Véry (retraitée), Daniel Vey (professeur, syndicaliste), Julien Veyret (professeur d’histoire-géographie), Magali Vezza (metteur en scène), Jean-François Vial (militant associatif), Chantal Viala (chômeuse), Daniel Viard (retraité), Alain Vidal (enseignant), Cédric Vidal (inspecteur de travaux), Gilles Vidal (écrivain), Pierre Vigna (régisseur lumière), Fabrice Vigne (bibliothécaire, écrivain), Florian Vigneron (libraire), Jean-François Vilar (écrivain), Jean-Hugues Villacampo (bouquiniste), Cédric Villenave (comédien), J.C.C. Villin (retraité), Céline Vincent (journaliste), Jean-François Vincent, Denis Vincent (branleur), Stéphane Vittoz (thésard des sciences)Maxime Vivas (écrivain), Marina Vlady (comédienne), Jugoslav Vlahovic (dessinateur, président de FECO-Serbia), Thierry Vohl (concepteur graphique), Florie Vuattoux, Pierre Vuattoux, Philippe Vuillemin (dessinateur), Monique Vuillermoz (assistante sociale), Roland C. Wagner (écrivain), Jean-François Walden (factotum désoeuvré), Richard Waroquier (électronicien), Dror Warschawski (chercheur), Michel Warschawski (Juif et anti-colonialiste Israelien), Jean-Marc Warszawski (musicologue), Alain Watier (libraire), Michel Wazbinski (pré-retraité), Isaac Wens (dessinateur),Christian Weiersmuller, Pierre Wetzel (photographe), Wiaz (dessinateur), Harry R. Wilkens (columnist), Willem (dessinateur), Julien Willème (avocat), Georges Wils (retraité), Hypatie Wils (retraitée), Frank Wuyts (musicien), Jean-François Wydouw (directeur)Khadija Yanouri (professeure de lettres modernes), Arturo Yépez Pottier (président de l’Association des dessinateurs humoristiques de Puerto Rico), Yannis Youlountas (philosophe libertaire), Guillaume Yziquel (en recherche d’emploi), Mohamed Zaaf (médecin, conseiller municipal), Zador (enseignant), Jérémie Zahorski (administrateur ONG), Christian Zambaux (agent SNCF), Alexandre Zanchetti (ingénieur hydrolique), Marcel Zanini (musicien, chanteur), Ida Zannier (éducatrice en retraite), Weronika Zarachowicz (journaliste), Frédéric Zaugg (ambulancier), Lolo Zazar (réalisateur), Sylvain Zeghni (enseignant)Christian Zeimert (artiste peintre), Miloud Zehraoui (architecte), Olivia Zémor (libraire Résistances), Sonia Ziani (enseignante), Anne-Sophie Zika (photographe indépendante), Nicolas Zimny, Odile Zingerle (retraitée ), Zoé Zyrel (traductrice).







10 commentaires:

LATR a dit…

Bonjour à vous,

Affligé par le traitement réservé à l'excellent Siné !

Je suis un illustrateur satiriste me réclamant de sa trempe et, si les circonstances s'y prêtent, je caricaturerai avec autant d'acrimonie un Mahommet (Remember), un Christ, un Moïse ou un Bouddha !

MORT AUX CENSEURS !!!

LATR
www.urbanus.fientus.over-blog.com
de la Grisaille, des Pigeons et du Panache !

maxime a dit…

Pétition de soutien à Siné avec près de 2.000 signatures, selon ses proches source : AFP

www.myspace.com/soutienasine

Vous pourrez y (re)trouver également ses dessins, des interviews et toutes les actus au quotidien concernant "l’affaire Siné"

Merci à tous et vive Siné !

Priorité a dit…

Suggestion : vous pourriez surligner dans cette liste le nom de Gérard Filoche, qui est membre du conseil national du PS (mouvement pas tout-à-fait marginal en France), ou celui de Léa Filoche, élue du peuple comme conseillère de Paris. Pas pour leur pub, mais pour montrer l'étendue du soutien à Siné, pas seulement dans les milieux artistiques, intellectuels ou associatifs.

jtombeur a dit…

Je me souviens, à Angers, de Siné, avec Prévert, Daniel Guérin, Lapassade, et quelques autres...
Il s'était fait déchirer dans le dos son blazer au contact de gardes mobiles. C'était un procès contre des affichistes anti-militaristes locaux.

Là, je vois que la ministre de la Culture vient d'apporter un soutien tonitruant à Philippe Val.

La messe est dite...

Kergad a dit…

Dans le détail, on aimerait connaître les critères du surlignement de certains noms dans cette liste de pétitionnaires.

Kergad a dit…

Les Filoche et le PS, pourquoi pas ? mais Caramaro et Radio-Libertaire surlignés, pour Siné ça ne collerait pas mal du tout non plus...

Christian Radoux (Belgique) a dit…

Ne t'en fais pas, Siné : les saloperies calomnieuses ne salissent que ceux qui les infligent.

Je bois un verre à ta santé et caresse mes chats en pensant toi. Car tu es aussi leur ami, comme tu soutiens tous ceux qui souffrent sans défense.

Longue vie, l'ami : on a besoin de toi !

hélion a dit…

vous avez oublié de surligner Soulas le dessinateur merci

hélion a dit…

réquisitoire Desproges contre Siné

hélion a dit…

Françaises, français, belges, belges, arabes, arabes, fascistes de droite, fascistes de gauche, mon président, mon chien, monsieur l’avocat le plus bas d’Inter, mesdames et messieurs les jurés, public chéri mon amour !

Bonjour ma colère, salut ma hargne, et mon courroux, coucou !

L’homme qui stagne aujourd’hui sur le banc de l’infamie, où le cul du gratin s’écrasa avant le sien, cet homme, mesdames et messieurs les jurés, ce morne quinquagénaire gorgé de vin rouge et boursouflé d’idées reçues, présente à nos yeux blasés qui en ont tant vu qu’ils sont devenus gris la particularité singulière (bonjour les pléonasmes) d’être le seul gauchiste d’extrême droite de France.

Xénophobe même avec les étrangers (rebonjour), masquant tant bien que mal un antisémitisme de garçon de bain poujadiste sous le masque ambigu de l’antisionisme pro palestinien, misogyne jusqu’à souffler dans sa femme pour économiser sa poupée gonflable (pardon Catherine), plus primaire encore dans son anticommunisme que les asticots moscovites présentement occupés à bouffer Brejnev de l’intérieur, Siné, la baguette sous le bras et le béret sur la tête, comme un Guévara de gouttière, va sa vie à petits pas tel un Superdupont mou, plongeant mollement dans le fluide glacé de son troisième âge.

Longtemps Siné rama. Pour survivre, dans sa jeunesse, il alla jusqu’à faire où on lui disait de faire, c’est à dire dans France Dimanche, entre les étrons mongoloïdes de Bélus et les fientes crétino-phallocratiques de Kiraz, le garçon-coiffeur gominé de l’humour en gourmette. Puis il eut le culot de fonder "Siné massacre" et d’y fustiger sans retenue l’Église et l’armée en pleine monarchie gaulliste post-algérienne et de droit divin. Il fallait remonter à "l’Assiette au beur" pour retrouver tant de violence dans la verve assassine.

Hélas, hélas, hélas, 20 ans plus tard, comme les imbéciles et les morts, Siné n’a toujours pas changé d’opinion. Tel Tino Rossi pétrifié dans le marinella roucoulophonique depuis les accords de Munich, Siné s’est figé depuis deux décennies dans les mêmes petit clichés franchouillards de gauche où s’enlisent encore les laïcs hystériques de l’antre deux guerres, et les bigots soixantuitards sclérosés dans leur presbytie du cortex qui les pousse à croire contre vents et marées que "le Canard enchaîné" est toujours un journal anarchiste, et le gauchisme encore une impertinence.

En 1963 Siné imitait le corbeau à l’envol de la moindre soutane. 20 ans plus tard Siné continue d’imiter le corbeau à la sortie des presbytères, mais les curés ne portent plus de soutane et qui c’est qui a l’air d’un con, à faire "croa croa" au passage d’un body gras ?

La constante dans l’œuvre de Siné, mesdames et monsieur les jurés, c’est que cet homme ne connaît pas le doute. De même que Michel Jaubert, pauvre puce ministrable, sait que les français n’ont pas besoin de magnétoscope, Siné sait que les curés sont tous les salauds, Siné sait que les riches sont tous méchants et cons, et que les pauvres sont tous gentils, et cons également. Grâce à quoi il peut se permettre de foutre le moine Raspoutine et mère Térésa dans le même sac à corbeau, ou l’abbé Pierre et le curé Duruf sous la même calotte, si j’ose m’exprimer ainsi.

En ce qui me concerne, mesdames et messieurs les jurés, et ce qui me concerne me passionne autant que m’indiffère tout ce qui vous concerne vous - c’est vous dire - en ce qui me concerne j’ai toujours été fasciné par les détenteurs de vérité qui, débarrassés du doute, peuvent se jeter tête baissée dans tous les combats que leur dicte la tranquille assurance de leur certitude aveugle, non-voyante devrais-je dire - je dis pardon aux obturés du globe d’avoir dit "aveugle".

Malheureusement j’ai le regret d’avoir à vous le dire, monsieur Siné, mais cette vertu sereine d’où se dresse quiconque croit détenir la vérité, cette mâle qui distingue le fort du faible, la bête humaine du Pierrot sentimental, et en un mot, l’homme de l’enfant, cette vertu n’existe pleinement à l’état fonctionnel que chez une seule catégorie d’êtres humains chez qui on l’exige avant de leur confier nos vies et nos frontières, et ces êtres humains ce sont les militaires.

Vous êtes un militaire, Siné. Vous êtes un sergent. Vous connaissez l’ennemi, takatakata ! Qu’on vous file un tromblon à la place de votre feutre à Mickey et takatakatak vous allez tuer, détruire, écharper. Vous êtes de ces pacifistes bardés de grenades et de bons sentiments, prêts à éventrer quiconque n’est pas pour la non-violence. Que vous le vouliez ou non, quelque chose en vous évoque ces bigots du manichéisme pour qui la guerre de 14-18 c’est la guerre entre les méchants allemands et les gentils français, et non comme l’a dit l’autre jour un petit garçon de 10 ans dans l’émission de Michel Polac où vous graphitez chaque semaine, cet enfant a dit "la guerre de 14-18 c’est la guerre contre les allemands et es français".

Ah, Dieu me crapahute, que la vie serait plus belle si tout le monde doutait de tout, si personne n’était sûr de rien, on pourrait supprimer du dictionnaire les trois quarts des mots en -iste, "fasciste", "communiste", "monarchiste" et "gauchiste", "khomeniste" et "papiste", et les portes drapeaux de leurs croisades de merde, Mussolini, Lénine, Andropov, et Pinochet, la faucille et le goupillon.

Plus d’idéaux, ça serait la fin des guerres, qu’est-ce qu’on demande de plus pour tuer le temps en attendant la mort ? Plus de guerre, de l’amour, du Saint-Émilion pour tout le monde, plus de guerre, des fleurs, du champagne pour les pauvres et des enfants qui chantent, de la musique, plus de guerre, des crépuscules sereins, des nuits blanches et des portes-jarretelles noirs, et plus de guerre.

N’oublions jamais, mes frères, les dernières paroles du Christ en croix, alors que la colère du père soufflait sur le Golgotha : "froid, moi ? Jamais !"

Je ne voudrais pas céder la place à la traditionnelle minute d’expression corporelle ibérique des ballets de Lisbonnes, sans accabler l’accusé Siné pour sa tentative de ravalement du calembour au rang de borborygme pétomaniaque pour demeurés aérophages, je pense notamment à votre antédiluvienne série sur les chats à tiroir, dans laquelle les jeux de mots crapuleux s’enchevêtre les uns dans les autres avec autant de finesse et d’élégance que les frères et les sœurs Tuyaux d’Poils sur les fresques obscènes des salles de garde de Lascaux.

Et les femmes que vous salissez, comment n’en point rougir, en ces lieux mêmes, où jamais nul ne dit "bite" ou "couille" ?[...]